Les messagers de l’amour…

Pour être tout à fait franche, ce qui me plaît le plus dans cette fête ce n’est pas de recevoir mais… de voir…

Le 14 février, vers 18 heures, le spectacle commence : les hommes, les jeunes et les matures, les « en costume » ou les jeans/baskets, ceux qui ont la mèche qui masque la calvitie ou bien ceux qui ont le gel en béton qui fait le cheveu tout raide, les hommes biens, les hommes amoureux, les hommes heureux, tous ces hommes, entrent chez le fleuriste en bas de chez moi !

Il ressortent quelques minutes plus tard, les bras chargés d’un magnifique bouquet emballé dans un papier cadeau à petits cœurs rouges. Si je croise leur regard, ils rougissent et sourient timidement.

Les fleurs sont belles, elles subliment le présent et elles murmurent les secrets qui se cachent derrière le sourire timide de celui qui les offre.

Nous connaissons le langage des fleurs. C’est inscrit dans notre culture depuis l’Antiquité. Offrir une fleur est certainement le plus beau cadeau qu’un enfant puisse faire à sa mère, c’est instinctif. La beauté des fleurs convoquent le sentiment, leur parfum invite le poétique dans une vie métaphorique.

LA ROSE, Reine de l’amour !

Les grecs l’associaient à Aphrodite pour sa beauté. Dans l’Antiquité, les romains payaient des esclaves pour qu’ils viennent fleurir leur tombe de Roses après leur mort. Aujourd’hui encore, tous les dimanches de Pâques, les italiens célèbrent les cérémonies des « Rosalia » en déposant des bouquets de Roses sur les tombes.

La Rose est certainement la fleur la plus bavarde, son message varie selon sa couleur et son nombre dans un bouquet.

La Rose est si belle qu’elle se suffit à elle-même, pas besoin de l’agrémenter de mille autres fleurs, quelques brins de gypsophile éventuellement.

La Rose rouge est puissante, elle parle d’un amour passionnel et sensuel. Il faut en offrir un nombre impair pour que le message soit clair : 1, 3 ou 7. Si vous en recevez 12, cela signifie que l’on va vous demander en mariage dans les minutes qui suivent, préparez votre réponse ! Un bouquet de 36 Roses rouges, c’est la classe internationale, c’est l’amour fou, le plus fort de tous.

La Rose blanche est plus sage, elle s’offre aux jeunes filles, elle évoque la pureté et l’innocence. Les chrétiens l’ont associée à la Vierge Marie. Elle composait souvent les bouquets des jeunes mariées pour témoigner de leur virginité.

la Rose rose est tendre, elle s’offre pour se déclarer en douceur ou pour rappeler à son partenaire de vie que le sentiment est toujours là. Elle rend hommage à la féminité et à la beauté. Elle s’offre après plusieurs années de vie commune quand l’affection remplace la passion.

Attention à la Rose jaune qui s’offre pour se faire pardonner d’une trahison ou d’une infidélité. Ce message là, nous ne l’aimons pas ! D’ailleurs mon fleuriste n’en propose pas, c’est un romantique qui offre des Roses rose à sa femme.

Si vous voulez vous démarquer de la fabuleuse, mais néanmoins, classique Rose, je vous propose d’autres fleurs qui parlent d’amour…

La Tulipe (ma préférée !) affirme que l’amour partagé est parfait, elle s’offre lorsque le sentiment est sûr, fiable et réciproque. Une légende persane raconte qu’une jolie arménienne désespérée d’attendre son amant qui était parti depuis trop longtemps en voyage, se jeta du haut d’une falaise. Les gouttes de son sang se répandirent sur les roches et donnèrent naissance à une fleur: la tulipe.

L’Orchidée assume sa ressemble avec le sexe féminin, elle s’offre pour dire avec conviction « je t’aime, un point c’est tout, un point c’est toi ». En Asie, elle s’achète à prix d’or, séchée ou en poudre, pour ses vertus aphrodisiaques.

Le Dahlia exprime avec engouement le sentiment, il s’offre lorsque l’amour que vous ressentez vous submerge, vous engloutit, vous dévore. Les Indiens du Mexique cuisaient cette fleur et la donnaient en offrande aux esprits protecteurs de la forêt.

Le Mimosa est sensible, il s’offre à une personne unique, que l’on aime profondément et sincèrement, il permet d’apaiser les jalousies, il rassure. Son message est simple : « je n’aime que vous ». Au Moyen-Orient, on l’accroche au dessus du lit conjugal pour éloigner le sentiment de jalousie et pour que l’amour dure toujours.

L’Oeillet avoue sans équivoque que nous sommes dévoués corps et âme à la personne qui les reçoit. Ma mère m’a toujours dit qu’il portait malheur donc je n’aime pas en recevoir. Autrefois, les femmes en accrochaient à leur corsage pour informer leurs maris ou leurs amants qu’elles avaient leurs règles.

Et puis si le message n’est pas clair, malgré toutes ces fleurs pourtant bien bavardes sur le sujet, vous pouvez toujours compléter votre bouquet d’un petit mot sur papier recyclé pour y inscrire en toutes lettres « je t’aime ».

Quant à moi, cette année je vais lui offrir un bouquet parfumé d’amour car les hommes aussi apprécient les présents fleuries aux arômes d’amour passionné.

Bonne Saint-Valentin à tous.

2 Commentaires
  • Chantal Roux

    14 février 2019 at 0 h 08 min Répondre

    Quel joli texte illustré de tendres photos ! J’adore ! Je transmets à tous les amoureux… de ma connaissance… En attendant de trouver le mien ❤️❤️❤️

  • Faïsse Sylvie

    15 février 2019 at 11 h 37 min Répondre

    Le texte est joliment écrit .. Plein de tendresse .. Les photos qui l’accompagnent, apportent une touche de romantisme .. et de poésie ..

Poster un commentaire